irapep.net

Eveil critique, éducation à l’image et aux médias


ÉDUCATION À L’IMAGE
CINÉ-PHILO AVEC LES ENFANTS

ANIMÉ PAR YANNIS YOULOUNTAS

Voici quelques-unes des fiches-conseils réalisées par Yannis Youlountas, chercheur/intervenant, pour le Festival de cinéma scolaire itinérant OUVREZ VOS MIRETTES (éducation à l’image, ciné-philo) organisé par l’association Échos-ci, Échos-là echosdudoc@orange.fr - http://echosdudoc.free.fr


POUR UNE POIGNÉE DE NEIGE
de Julien Ezri

Durée : 5mn40

Niveau : maternelle, primaire

Thématique : violence/non-violence, pacifisme

Problématique : En quoi la violence est-elle un cycle infernal et destructeur ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer la principale métaphore. Pourquoi avoir choisi des bonhommes de neige ? Parce qu’ils symbolisent le froid, la fragilité, la précarité, ainsi que la ressemblance profonde. L’humanité est aussi glacée que moribonde quand elle se fait la guerre.


DUO DE VOLAILLES, SAUCE CHASSEUR
de Pascale Hecquet

Durée : 6mn10

Niveau : maternelle, primaire

Thématiques : précarité/solidarité, différence/complémentarité

Problématiques : En quoi la solidarité est-elle une solution contre la précarité ? En quoi nos différences peuvent-elles utilement se compléter ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer les principales métaphores. Pourquoi avoir choisi de représenter le monde en noir et blanc ? Pour sa froideur, son opposition, ses rapports de force et son parallèle avec la peau des humains. Pourquoi l’histoire recommence-t-elle quand elle semble être finie ? Parce que la lutte contre la précarité est interminable, et la nécessité d’être solidaires et attentifs permanente.


UNE GIRAFE SOUS LA PLUIE
de Pascale Hecquet

Durée : 12mn10

Niveau : maternelle, primaire, collège

Thématiques : nationalisme/universalisme, racisme/fraternité

Problématique : L’hospitalité est-elle un devoir ? A l’échelle de la société (Loi, valeurs) ? A l’échelle du citoyen (éthique, engagement) ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer la principale métaphore. Pourquoi et comment les animaux sont-ils divisés en pays ? Relever les détails : climats, cultures, régimes alimentaires, modes de vie… Relever également les subordinations (girafes/lions, oiseaux/chiens) dans chaque pays. Pourquoi est-il si difficile pour la girafe de vivre dans la capitale des chiens ?


LE MARGINAL
de Pascal Adant

Durée : 6mn10

Niveau : primaire, collège

Thématique : dictature/résistance, construction/déconstruction de l’opinion

Problématique : Comment résister à la tyrannie et à la propagande ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer les principales métaphores. Pourquoi avoir choisi des choux et des olives pour représenter les personnages ? Parce que les uns symbolisent les cerveaux qui essaient de penser par eux mêmes et les autres les balles qui les menacent et les répriment en dernier recours, quand la force est prétendue nécessaire. Que signifient les changements de couleurs ? (question secondaire : les choux rouges et verts existent-ils dans la nature ?) Qui le plus grand chou incarne-t-il ? (questions secondaires : quel est le ton de la voix du grand chou ? et quelle chanson écoute le petit chou marginal ?)


A SHADOW OF BLUE
de Carlos Lascano

Durée : 12mn30

Niveau : primaire

Thématique : rêve/réalité

Problématique : L’imaginaire est-il le moyen d’échapper à la réalité ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer la principale métaphore. Pourquoi avoir choisi de jouer avec des ombres sur un mur ? Que symbolise le mur ? Il représente les limites qu’impose la réalité, en l’occurrence le handicap de la petite fille. Que symbolise son ombre ? Sa projection dans le rêve, dans une existence imaginaire. Pourquoi ne révéler qu’à la fin de l’histoire son handicap ? Parce cela souligne précisément l’oubli de celui-ci.


[R]
de Nicolas Bianco-Levrin et Julie Rembauville

Durée : 12mn30

Niveau : primaire, collège

Thématique : créativité/uniformité

Problématique : Pourquoi la société a-t-elle besoin de créativité et de diversité ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer les principales métaphores. Pourquoi avoir choisi l’exemple du langage ? Parce que c’est le principal vecteur d’idées nouvelles, de diversité culturelle, de combinaisons possibles. Pourquoi avoir choisi en particulier la lettre R ? Parce que c’est une sonorité animale, puérile et primitive. Paradoxalement, c’est un enfant qui peine à apprendre à écrire (au point d’être puni) qui va être à l’origine de ce progrès utile à tous. Comment les hommes de pouvoir finissent-ils par accepter cette extension du langage ? En s’appropriant sa parenté et en l’institutionnalisant (cf. Cornélius Castoriadis, théorie de l’imaginaire social, imaginaire radical instituant et imaginaire institué, in La montée de l’insignifiance, quatrième volume de Les carrefours du labyrinthe).


LE TEMPS DE VIVRE
de Nicolas Bianco-Levrin

Durée : 2mn50

Niveau : maternelle, primaire

Thématique : observation/aventure

Problématique : Peut-on vivre pleinement en prenant son temps ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer les principales métaphores. Pourquoi avoir choisi un escargot ? Parce qu’il symbolise la lenteur, la discrétion et la fragilité. Pourquoi lui avoir fait traverser des scènes d’actions frénétiques (jeux de guerre, petites voitures hurlantes, apparition d’un dinosaure, traversée d’un bar, puis d’une cuisine) ? Pour mettre en évidence la différence profonde de rythme, ainsi que le plaisir de prendre son temps et d’observer le monde.


BEN HORA
de Nicolas Bianco-Levrin et Julie Rembauville

Durée : 4mn05

Niveau : primaire

Thématique : liberté/discriminations

Problématique : Comment vivre libre et différent dans une société autoritaire et répressive ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer les principales métaphores. Pourquoi avoir choisi des similitudes avec les peuples Juif et Rom ? En raison de l’histoire douloureuse de ces peuples longtemps nomades et pourchassés. Quels autres peuples de la Terre auraient-ils pu également servir de modèles ? Les indiens d’Amériques, les aborigènes, les palestiniens, les arméniens, etc. Pourquoi avoir choisi le parallèle puis la convergence finale avec les oiseaux, également pourchassés ? Parce qu’ils symbolisent la liberté par-delà les territoires délimités et le processus naturel de la migration.


MONSIEUR JEAN
de Nicolas Bianco-Levrin, Alexandre Guy et Julie Rembauville

Durée : 7mn

Niveau : primaire

Thématique : Obsession/tranquillité

Problématique : Comment résoudre un problème sans s’énerver, le surévaluer et perdre son sang-froid ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer la principale métaphore. Pourquoi avoir choisi une mouche pour accroître la fatigue et l’énervement de Monsieur Jean (après le bruit des voisins)  ? Pour symboliser la frénésie (celle des battements d’ailes comme celle du vieux monsieur toujours plus obsédé par le bruit) et l’agitation (celle de l’insecte qui ne s’arrête jamais comme celle du vieil homme qui ne s’arrête plus également).


PAROLES EN L’AIR
de Sylvain Vincendeau

Durée : 7mn40

Niveau : primaire, collège

Thématique : amour/communication

Problématique : Pourquoi et comment communiquer avec autrui ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer la principale métaphore. Pourquoi avoir choisi un avion en papier au vol incertain ? Pour symboliser les aléas, les épreuves et les hasards de la communication comme de l’amour.


MATESO
du Collectif Camera-etc

Durée : 7mn20

Niveau : primaire, collège

Thématique : guerre-violence-exil/aide aux réfugiés

Problématique : Pourquoi et comment accueillir les réfugiés ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer la principale métaphore. Pourquoi avoir choisi des monstres pour accompagner le jeune personnage sur son itinéraire ? Parce qu’il ne suffit pas de fuir la guerre et la violence pour se reconstruire, aussi faut-il pouvoir se libérer également des cauchemars et du passé qui nous hantent. Puis, comme la maman, longtemps après les épreuves : retrouver le sourire.


APEURÉE
de Patricia Sourdès

Durée : 4mn50

Niveau : primaire, collège

Thématique : peur de vivre, d’aller vers l’autre/introversion

Problématique : Pourquoi et comment faire face à la vie ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer la principale métaphore. Pourquoi avoir choisi un personnage qui fait tout à l’envers, notamment en marchant ? Parce qu’on ne peut avancer dans la vie à reculons ; il est nécessaire de faire face aux situations pour les résoudre, les contourner, les dépasser ou les vivre intensément. Marcher à l’envers est une façon de fermer les yeux, de faire l’autruche, de nier la réalité. La morale de l’histoire est soulignée par la narration sous forme de poème à la façon d’une fable (cf. La Fontaine).


LE BONBON
de Elizabeth Richard

Durée : 5mn

Niveau : maternelle, primaire, collège

Thématique : chaîne humaine/lien social

Problématique : Quelles sont les grandes, mais aussi toutes petites choses qui nous relient ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer les principales métaphores. Pourquoi avoir choisi un simple petit bonbon ? Pour symboliser le plaisir et la douceur de donner, de recevoir, comme de déguster une friandise. Pourquoi l’avoir fait ressortir en rouge fluo ? Parce que le don du bonbon égaye la vie, l’éclaire et lui donne du sens, quand tout semble parfois triste, sombre et absurde. La couleur choisie est celle du cœur, de l’amour.


LOST AND FOUND
de Philip Hunt et Oliver Jeffers

Durée : 24mn

Niveau : maternelle, primaire, collège

Thématique : ouverture/altruisme

Problématique : Pourquoi et comment faire le bien d’autrui ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer la principale métaphore. Pourquoi avoir choisi un petit pingouin égaré du pôle ? Parce qu’il symbolise l’animal lointain et énigmatique. Paradoxalement, c’est avec un animal aspirant à retrouver son territoire glacé que le petit garçon généreux et solidaire va connaître la chaleur de l’amitié.


LE PETIT OISEAU ET LA FEUILLE
de Lena von Döhren

Durée : 4mn30

Niveau : maternelle, primaire

Thématique : projection/progression

Problématique : Pourquoi avons-nous besoin de modèles pour nous projeter et progresser ?

Analyse artistique : rechercher et expliquer la principale métaphore. Pourquoi avoir choisi une feuille morte soulevée par le vent ? Pour symboliser le futur vol du jeune oiseau qui observe son mouvement, avant d’être contraint de passer à l’acte sous la menace du renard : le projet, puis le jet, l’envol, la grande vie.

(en cas de copie de ces fiches, merci de mentionner simplement la source : irapep.net)

Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | ACS powered